Posts Tagged ‘photos’

Et hop ! Un pavé dans la mare…

août 23, 2017 - 9:42 No Comments

… ou quand la démarche commerciale fait cruellement défaut.

20170823-093623.jpg
À la recherche de pavés pour mettre dans mon allée de jardin, j’avais demandé à PointP s’il m’était possible d’en prendre un pour voir sur place si la taille et la couleur pouvait convenir. Pas de problème. J’ai donc choisi un pavé esquinté.
Je suis allé ensuite chez Bricocash et j’ai formulé la même demande par rapport à un autre modèle. On m’a alors répondu : « si vous en prenez un, vous devez le payer. »
Ces pavés coûtent 8€90 le m2 ! La dimension commerciale manque terriblement à ce niveau d’autant plus que mon achat précédent était de plus de 500 briques entre autres achats plus ou moins importants.
Je regrette de ne pas avoir demandé s’ils me remboursaient le retour du pavé et/ou le montant de la location…

Les supporteurs guingampais ont gagné le match PSG-EAG avec Neymar

août 14, 2017 - 9:50 No Comments

Ah, ces supporteurs guingampais. En prenant un peu de recul, ce sont eux les meilleurs ?

20170814-094351.jpg
(Photo : L’équipe)

Problème à résoudre :

Sachant qu’une pinte est à 5 €, combien à coûté le transfert de Neymar ?
Ramassage des copies dans cinq minutes.

Tête de pioche

juillet 22, 2017 - 6:59 No Comments

Œuvre éphémère du jour = tête de pioche
Ben vi ! Certains artistes ne font pas mieux et au-moins celle-ci a sa touche d’humour. Et je ne suis pas frappé moi, na !

20170722-185637.jpg

20170722-185712.jpg

N’y a pus d’saisons !

juin 18, 2017 - 3:27 No Comments

J’espère que dans votre région vous ne souffrez pas trop de la canicule sinon venez en Côtes-d’Armor (anciennement Côtes-du-Nord jusqu’en 1990) car ici en Bretagne ch´Nord (*) nous avons de la neige.
Comme on m’a toujours dit depuis ma plus tendre enfance :
« N’y a pus d’saisons ! »
Photos pour preuve à l’appui :

20170618-152510.jpg

20170618-152552.jpg
(30ºC à l’ombre ce midi mais chut, faut pas le dire)
(*) C’est ici juste un petit clin d’œil par rapport à nos amis les Ch´tis car quand j’étais étudiant à Paris du temps où je disais que je venais des Côtes-du-Nord, je ne compte plus le nombre de fois où l’on m’a demandé s’il ne faisait pas trop froid chez moi l’hiver du côté du … Pas-de-Calais.

Rapport fraude/Viagra/grosse cylindrée

juin 11, 2017 - 3:02 No Comments

Quelle idée, me direz-vous, de chercher un rapport entre la tendance à la fraude, l’utilisation de produits érectiles et l’achat d’une grosse voiture ?

Certains y voyant un rapport direct mais de manière empirique, je me suis engagé dans ce dossier à objectiver le point de vue avec sérieux et méthode pour tirer les choses au clair en me servant de la répartition géographique sur le territoire français.

En effet :

Vous ne saviez peut-être pas que plus on descend vers le Sud-Est de la France plus le taux de fraude fiscale est élevé :

20170611-093716.jpg
(Source : Stéphane GROSS – les investigations judiciaires en matière de délinquance économique et financière 2009 – Université de Strasbourg)

On y lit que :
« L’ensemble des régions françaises seraient concernées par des opérations ou tout du moins des tentatives de « légalisation d’argent sale », avec toutefois une plus forte concentration sur les régions du Sud de la France, l’Ile de France et Rhône Alpes. Une corrélation pourrait être établie avec le fait que ces régions font également partie, à l’origine, des régions les plus criminogènes en France. »

Mais vous saviez sans doute encore moins qu’il existe une certaine corrélation avec le nombre de produits érectiles vendus dans ces secteurs :

20170611-094428.jpg

Mais vous saviez sans doute encore encore moins que c’est dans ces mêmes secteurs que la vente de grosses voitures est la plus importante. Pour ce qui concerne Paris, c’est logique car le mieux est d’avoir un 4×4 pour monter plus facilement sur les trottoirs (sic).

20170611-124517.jpg
(source : francebleue.fr)

ANALYSE :

La raison ? Tout est une question de bourses.
De là dire que l’utilisateur du Viagra est un fraudeur il n’y a qu’un pas que je ne franchirai pas.
L’extrême Sud-Est a aussi le taux d’ensoleillement le plus élevé ce qui doit faire chauffer les bourses.
C’est aussi l’endroit où il y a le plus de piscines privées et il faut bien trouver l’argent pour les installer et les entretenir pour … dégonfler et refroidir les bourses.
Pas de doute : tout est une question de bourses.

CONCLUSION de l’ÉTUDE :

Un escroc aux gonades dégonflées roule de préférence en grosse bagnole dans la région parisienne ou dans le Sud-Est de la France.

C’est d’une logique mathématique implacable car la relation antisymétrique nous fait dire que si A=B et B=C alors A=C.
Partant du principe par exemple que A = escroc ou Viagra ou grosse bagnole
B = escroc ou Viagra ou grosse bagnole
C = escroc ou Viagra ou grosse bagnole
la formule s’applique toujours.

To bite or not to bite, aïe, aïe, aïe !

juin 10, 2017 - 11:23 No Comments

20170610-111134.jpg

Serait-ce un accessoire de formation pour chien de défense car il faut savoir que « bite » se traduit par « mordre » en anglais ?
So…
….To bite or not to bite, that is the question.
Noooooo !
Planquez les bijoux de famille !!

Parti d’Extrême Centre !

mai 28, 2017 - 11:32 No Comments

20170528-112640.jpg

Certains retournent leur veste, d’autres repassent leur chemise, mais il faut reconnaître que ce Parti d’Extrême Centre rencontré dans le secteur d’Avignon sait jouer de la formule.
Peut-être va-t-on trouver un « Monarchisme Populaire », un « Parti Communiste Libéral », un « Groupement des Patrons Travailleurs (GPT) » ,…

Tantines à emporter ?

mai 28, 2017 - 10:52 No Comments

20170528-105124.jpgVu à Saint-Rémy-de-Provence, la petite capitale des Alpilles.
Sur le coup j’ai lu « tantines » au lieu de « tartines ».

Quand on tuait le cochon…

avril 14, 2017 - 8:13 No Comments

20170414-200018.jpg
Les 16 salariés de cette entreprise seraient-ils considérés comme des porcs ? Mais à quelle sauce peuvent-ils être mangés ?

Blague à part, je vous conseille ce « pâté de Campagne au sel de Guérande » porcs fermier de La Mère Lalie particulièrement savoureux comme on en trouvait autrefois dans nos campagnes bretonnes.

J’y retrouve le goût de ceux que ma mère faisait si bien, toujours au jugé, sans mesure précise.
Je la vois aspergeant de poivre à pleines poignées la chair fraîchement moulinée. Elle goûtait simplement le produit avant cuisson y ajoutant un peu de sel ou de poivre ou d’autres ingrédients dont elle avait le secret (mais qu’elle partageait facilement) avant d’enfourner les grands plats en faïence dans le four à pain pré-chauffé avec des fagots de bois entiers.
Son talent était si reconnu qu’elle était demandée quand on tuait le cochon dans d’autres fermes du secteur.

Que de souvenirs quand on tuait le cochon à la maison, qu’on venait me chercher alors que j’étais caché sous les lits, apeuré par le cri d’enfant en détresse jaillissant du milieu de la cour, ce cri si strident et si puissant du cochon qu’on égorgeait posé sur le cul d’une demi-barrique qui, retournée, servait ensuite, à lui raser le poil dans l’eau bouillante.

20170414-200912.jpg
(Photo : plandejardin-jardinbiologique.com)

On disait simplement qu’on avait besoin de moi et on me faisait tenir… la queue du cochon tout le temps qu’il fallait pour que ma mère récolte le sang giclant de la jugulaire dans une grande jatte. Pour ralentir la coagulation, elle remuait ce sang avec une grande cuiller en bois. Il servait bien sûr à faire le boudin aussitôt après.
J’ai mis un certain temps à me rendre compte que le fait de tenir cette queue de cochon n’avait que le but de m’endurcir. Je crois que finalement c’était efficace car ma peur s’est vite dissipée même si l’émotion d’enfant en bas âge restait malgré tout présente.
De plus, si je vous précise que, tout petit, je dormais dans la même pièce que le porc dépecé et étalé sur un échelon de charrette en attendant le retour du boucher le lendemain pour la découpe de la viande, … là… c’est le clou du spectacle. Question d’habitude me direz-vous…
À jamais, j’en garde les images, les bruits et les odeurs.

P. S. : j’espère que vous ne m’en voudrez pas si je ne mets pas de photos de l’époque.

(Île d’Ouessant-14/04/2017)

Culture potagère hors potager

avril 3, 2017 - 12:10 No Comments

Pourquoi se limiter à un carré de potager ? Il peut être préférable de privilégier d’autres espaces.

Voici un exemple :

20170403-000628.jpg

Planche de fraisiers sous feutrine et cailloux au sommet d’un muret de soutènement en pierres sèches.

Le désherbage sera très limité et on n’aura pas besoin de se baisser pour ramasser les fraises.

Ma chienne Jamaïg a l’air d’apprécier cette idée originale ?