Posts Tagged ‘photos’

Billevesées (*)… ou pas

février 10, 2020 - 11:22 No Comments

J’ai toujours rêvé de parodier les gens qui vous saoulent de discours alambiqués en tricotant les mots et les phrases à tel point que la « subtantifique moelle » (pour reprendre l’expression de Rabelais et … étaler ma culture au passage) (**) se limite à une peau de chagrin. Pas grand chose à « roucher » (comme on dit en gallo = ronger). Écoutez par exemple les politiques face à des questions embarrassantes et vous verrez qu’ils vous nourrissent de plat…itudes
Vous pouvez vous exercer : il suffit de vous lancer à construire des phrases avec l’objectif de donner le moins de sens possible au discours. Il faut que je demande à Marcel de fournir un exemple.

Amusez-vous bien.
Vous pouvez même vous trouver un interlocuteur qui se fixe le même objectif. Au bout du chemin un sens (parfois hautement philosophique) pourra, malgré vous, resurgir un peu à la manière de Pierre Dac qui excellait dans le domaine comme dans les deux tirades ci-après (Jean-Paul qui connaît par cœur la « méthode du discours » me les a données et je tiens ici à le remercier) :
IMG_20200208_121226
(*) Billevesées : cf : dessin animé « Robin des Bois »
(**) Ref aussi au livre de Pierre Dac : « l’os à moelle ».

Il ne faut pas confondre monter…

février 9, 2020 - 11:51 No Comments

IMG_20200209_193817

Plus on oublie…

février 2, 2020 - 8:05 No Comments

IMG_20200202_130546

Le passé est dépassé…

janvier 26, 2020 - 7:08 No Comments

IMG_1580061226227

La banane est bonne sans thé

janvier 25, 2020 - 6:15 No Comments

IMG_20200125_174628

Droit de passage côtier à Saint-Briac-sur-Mer : c’est gagné !

mars 3, 2019 - 1:37 No Comments

20190303-185924.jpg
(Photo : ouest-france.fr)

Vous allez voir à quel point la tête dure des bretons rend service à tout le monde.

Servitude de passage obligatoire le long des côtes (loi de 1976)

La loi du 31 décembre 1976 stipule que les propriétés côtières doivent laisser une servitude de passage de trois mètres de large le long des côtes. Une loi qui devrait s’appliquer logiquement à tout le monde !
En vous promenant en bord de mer, vous pouvez pourtant vous heurter à une impossibilité de passage, soit par un panneau « propriété privée », soit par une barrière ou carrément un mur, les propriétaires du coin outrepassant leur droit en toute impunité.
Ce serait amusant de faire la carte de servitude côtière française mais nous n’aurions pas beaucoup de surprises, je crois…

Qu’en est-il sur le littoral breton ?

Aïe, aïe, aïe c’est difficile d’outrepasser ce droit en Bretagne car, c’est connu comme le loup blanc, le breton, avec son caractère de cochon, se regroupe et ne désarme pas. Il ne lâche rien même s’il faut du temps pour régler un problème.

Voici le dernier exemple :

Il aura fallu 37 ans de bataille judiciaire pour obtenir gain de cause mais c’est gagné à Saint-Briac-sur-Mer depuis jeudi dernier 28/02/2019 grâce notamment à la ténacité des Amis de Chemins de Ronde (ACR 35) mais aussi au suivi du dossier par le préfet et les services de l’État.

Peu importe si les propriétaires du coin sont de la lignée des Forbes (*) dont sont issus John Kerry, né John Forbes Kerry (ancien secrétaire d’État américain) et Brice Lalonde, né Brice Forbes (ancien maire de cette commune de Briac-sur-Mer et ancien ministre de l’Environnement).
Ils ont une propriété sur ce sentier appelée « Les Essarts » mais vont devoir malgré tout se plier à la loi comme tout le monde malgré des arguments avancés de sécurité ou… de lutte contre les nuisances (!) comme vous pouvez le constater dans le document joint.
Pas de doute, il y a des gens qui ne manquent pas d’air sur ce littoral ! C’est le moment de le dire…
Du coup, moi aussi je pense que je devrais empêcher les gens de passer dans la rue en face de chez moi, ça fait du bruit, surtout la nuit.

L’une des personnes a cette expression pleine de bon sens dans le document joint :
« Plus qu’un principe, c’est une question de morale ».

Conclusion :

Ce n’est pas un scoop de dire que le breton a la tête dure, qu’il ne lâche rien et peut avoir une réaction solidaire désarmante. C’est tout ce que vous pouvez lire derrière l’expression « fier d’être breton ».


Pour voir la vidéo, cliquer ci-dessous :

Servitude de passage côtier à Saint-Briac-sur-Mer

(*) petites précisions sur l’origine de ces Forbes : c’est une lignée américaine d’origine écossaise ayant fait fortune dans les chemins de fer mais n’ayant rien à voir avec l’autre famille Forbes à l’origine du magazine économique américain.
John Kerry est un Forbes du côté maternel, son grand-père, James Grant Forbes ayant fait fortune à partir du commerce avec la Chine (opium, etc.).

Brice Lalonde est aussi un Forbes à partir de la lignée maternelle. Son père Alain-Gauthier Lévy est devenu Lalonde après la guerre du fait du changement de nom de son propre père d’origine juive alsacienne.

2019-eros (bonne année)

janvier 13, 2019 - 5:21 No Comments

Comme 2016 (*), espérons que l’année 2019 brillera et reflètera un message subliminal positif dans n’importe quelle langue et partout dans le monde du genre « Peace and Love » !

As 2016 (*), hope that the year 2019 will shine and reflect a positive subliminal message in any language, anywhere in the world, like « Peace and Love » !

20190113-171806.jpg

Pour voir le message subliminal de l’année 2016, cliquer ci-dessous :

>>>>2016 : message subliminal<<<<

Marie Christmas

décembre 25, 2018 - 7:00 No Comments

À mettre sous le coude pour les souhaits à venir, n’est-ce pas ?

- Toc,toc, toc !
– Qui est là ?
- C’est Marie !
– Marie qui ?
- Marie Christmas !

20190101-190048.jpg

Pas de pub, je préfère l’acheter ! Euh ?

décembre 23, 2018 - 11:38 No Comments

On vit dans un monde de fous capables d’apposer une étiquette « pas de pub » sur la boîte aux lettres tout en achetant (!) des magazines qui ne sont en réalité que des prospectus aguicheurs puisqu’il n’y a à l’intérieur pratiquement que des pubs.

Vous voulez un exemple ? :

Je peux nommer le magazine « ELLE » (pour ne citer que celui-là). Regardez son prix d’achat et feuilletez-le. Même les quelques pages qu’on pourrait dire d’information sont pour la plupart bourrées de pub. Le hors-pub est donc particulièrement « mince » (histoire de reprendre un terme récurrent en couverture de ce genre de magazine, les autres étant : « sexe », « amour », « régime », …)

20181223-113019.jpg

Le marketing est tellement bien rôdé que les personnes abonnées trouvent fabuleux d’avoir un beau cadeau pour le renouvellement de leur l’abonnement, en réalité une babiole par rapport au fric rapporté par toutes les publicités du magazine… en plus de l’abonnement des bernés !

Mais le tour est joué et bien joué. L’affaire est dans le sac pour la maison d’édition et les annonceurs.

Eh oui, il y en a qui font des études pour trouver les moyens d’abrutir les gens et ça marche plutôt bien… pour eux.

P. S. : Je sais que je ne vous apprends rien en écrivant ces quelques lignes. Le kiosque est juste au bout de la rue à droite…

Sans ajout d’additif !

août 21, 2018 - 9:45 No Comments

Ils auraient même dû écrire « sans ajout d’additif ajouté en plus » .
Partiraient-ils du principe que tout le monde ne sait pas ce que veut dire « additif » en oubliant que plus il y a de mots moins l’info est claire.

20180821-093500.jpg

J’aime beaucoup aussi les « bla-bla-bla …. conformément à la législation. » C’est sans doute pour se distinguer de ceux qui sont hors la loi ou alors prendrait-on les consommateurs pour des quiches ? Pas faux, pour certains….