Covid-19 : vive la zététitude (*)

mai 25, 2020 - 12:23 No Comments

This is some text prior to the author information. You can change this text from the admin section of WP-Gravatar  To change this standard text, you have to enter some information about your self in the Dashboard -> Users -> Your Profile box. Read more from this author


IMG_20200525_120749

En ces heures de fake news à tire-larigot qui nous soûlent à qui mieux mieux, décidément, je n’ai confiance qu’en la zététique (**) !!! Alors vous aussi développez votre « zététitude » (*) en lisant par exemple ceci pour vous performer dans le domaine :

« … j’avais vu en petite incrustation sous les images du journal paraître et réapparaître un info presque accusant le protocole de Raoult (hydroxychloroquine + ou – azotramycyne) d’une part de n’être aucunement efficace voire plus dangereux que les autres traitements et j’ai vu une fois la référence « The Lancet » qui est réputé comme une des meilleures publications scientifiques de référence. Par bonheur je suis zététicien (je doute et je cherche), donc je suis allé à la source (en Anglais évidemment) sur cette étude. D’abord j’ai été étonné du fatras des compilations de données annoncées – énormes en nombre comparant des modes de traitement de 92000 patients de part le monde incluant plusieurs traitements (étonnamment pas le remdésivir) les traitements autres que Hydroxy +azotra n’étant pas décrits,mais l’HQD +A est la première en défaut de guérison et de mortalité !
Dans ce cas, que fais-je, c’est simple je cherche les auteurs et recherche leurs références. Houa ! c’est du jamais jamais vu : 4 auteurs, seulement, dont le patron Mandeep el Mrha est lié à Giléad (qui produit le remdesivir) et les 3 autres ne sont que (excusez-moi camarades cardiologues) que des cardiologues n’ont impliqués dans des études épidémiologiques et il n’y a aucune référence à des études statistiques.
C’est donc une des plus grandes fake news contre Raoult.
Cette « étude » jette une suspicion sur les publications de The Lancet. Où sont donc les dollar, les euros ou les livres qui alimentent ces pratiques que je dirai mafieuses.
Vivez en paix, la pseudo science veille !
Hasta … » (Source : Yvan Le Noan-FB)

NDLR : J’ai vérifié, le Pr Mandeep R. Mehra, principal auteur de cette étude, a bien participé début avril 2020, dans le cadre du Covid-19, à une conférence sponsorisée par Gilead, grand laboratoire américain qui produit le remdesivir, concurrent direct de… l’hydroxychloroquine !! Alors on est tenté de demander à qui profite le crime, n’est-ce pas ? Soyez vous aussi zététicien, je vous le dis !

Autre lecture sur le sujet en cliquant ci-dessous :
Les journalistes n’ont toujours pas appris à lire (blog de Patrice Gibertie)

GLOSSAIRE :

(*) zététitude : n.f inventé (à moins que quelqu’un y ait pensé avant car les grands esprits se rencontrent parfois) ce jour 24 mai de l’an de grâce 2020 à 19 H 14 par Marcel pour signifier : être épris de zététique (voir ce terme).

(**) zététique : voir ce terme….ha,ha, c’est drôle (ok, je vais être sympa pour une fois et vous éviter de chercher, ….même si, justement, la zététique correspond à l’art de chercher par soi-même au lieu d’avaler des couleuvres en veux-tu en voilà). Pour ceux qui connaissent le grec, ce terme vient de l’adjectif ζητητικός, qui, comme vous ne le constatez pas, bandes d’ignares, se prononce zētētikós, ce qui veut dire « qui recherche », voire même qui « aime chercher », un fouineur en somme. Il ne se contente pas de qu’on lui dit et encore moins de que ce con (***) lui dit (suivez mon regard). On ne lui la fait pas, quoi ! Alors, en ce moment où en êtes-vous niveau zététitude par rapport à tout ce que, … ce que ce con (***)… ce qu’on vous dit.

(***) con : nous nous contenterons ici de dire que cette forme singulière au sens multiple n’exclut pas ici de ce fait le pluriel. C’est clair ?

CONCLUSION :

La pensée zététique de Marcel prend donc ici tout son sens. Pour votre santé, je vous la replace ici pour mieux vous bourrer le choux déjà bien farci de conneries :

La vérité, l’eusses-tu tue
que tôt ou tard je l’eus su.
Moralité :
un jour tout se tut,
un jour tout se sut.

CQFD
Woufff, ça fait du bien, hein !

Leave a Reply