Droit de passage côtier à Saint-Briac-sur-Mer : c’est gagné !

mars 3, 2019 - 1:37 No Comments

This is some text prior to the author information. You can change this text from the admin section of WP-Gravatar  To change this standard text, you have to enter some information about your self in the Dashboard -> Users -> Your Profile box. Read more from this author


20190303-185924.jpg
(Photo : ouest-france.fr)

Vous allez voir à quel point la tête dure des bretons rend service à tout le monde.

Servitude de passage obligatoire le long des côtes (loi de 1976)

La loi du 31 décembre 1976 stipule que les propriétés côtières doivent laisser une servitude de passage de trois mètres de large le long des côtes. Une loi qui devrait s’appliquer logiquement à tout le monde !
En vous promenant en bord de mer, vous pouvez pourtant vous heurter à une impossibilité de passage, soit par un panneau « propriété privée », soit par une barrière ou carrément un mur, les propriétaires du coin outrepassant leur droit en toute impunité.
Ce serait amusant de faire la carte de servitude côtière française mais nous n’aurions pas beaucoup de surprises, je crois…

Qu’en est-il sur le littoral breton ?

Aïe, aïe, aïe c’est difficile d’outrepasser ce droit en Bretagne car, c’est connu comme le loup blanc, le breton, avec son caractère de cochon, se regroupe et ne désarme pas. Il ne lâche rien même s’il faut du temps pour régler un problème.

Voici le dernier exemple :

Il aura fallu 37 ans de bataille judiciaire pour obtenir gain de cause mais c’est gagné à Saint-Briac-sur-Mer depuis jeudi dernier 28/02/2019 grâce notamment à la ténacité des Amis de Chemins de Ronde (ACR 35) mais aussi au suivi du dossier par le préfet et les services de l’État.

Peu importe si les propriétaires du coin sont de la lignée des Forbes (*) dont sont issus John Kerry, né John Forbes Kerry (ancien secrétaire d’État américain) et Brice Lalonde, né Brice Forbes (ancien maire de cette commune de Briac-sur-Mer et ancien ministre de l’Environnement).
Ils ont une propriété sur ce sentier appelée « Les Essarts » mais vont devoir malgré tout se plier à la loi comme tout le monde malgré des arguments avancés de sécurité ou… de lutte contre les nuisances (!) comme vous pouvez le constater dans le document joint.
Pas de doute, il y a des gens qui ne manquent pas d’air sur ce littoral ! C’est le moment de le dire…
Du coup, moi aussi je pense que je devrais empêcher les gens de passer dans la rue en face de chez moi, ça fait du bruit, surtout la nuit.

L’une des personnes a cette expression pleine de bon sens dans le document joint :
« Plus qu’un principe, c’est une question de morale ».

Conclusion :

Ce n’est pas un scoop de dire que le breton a la tête dure, qu’il ne lâche rien et peut avoir une réaction solidaire désarmante. C’est tout ce que vous pouvez lire derrière l’expression « fier d’être breton ».


Pour voir la vidéo, cliquer ci-dessous :

Servitude de passage côtier à Saint-Briac-sur-Mer

(*) petites précisions sur l’origine de ces Forbes : c’est une lignée américaine d’origine écossaise ayant fait fortune dans les chemins de fer mais n’ayant rien à voir avec l’autre famille Forbes à l’origine du magazine économique américain.
John Kerry est un Forbes du côté maternel, son grand-père, James Grant Forbes ayant fait fortune à partir du commerce avec la Chine (opium, etc.).

Brice Lalonde est aussi un Forbes à partir de la lignée maternelle. Son père Alain-Gauthier Lévy est devenu Lalonde après la guerre du fait du changement de nom de son propre père d’origine juive alsacienne.

Leave a Reply