Le chien : ce mathématicien du pif

juillet 26, 2016 - 11:55 No Comments

This is some text prior to the author information. You can change this text from the admin section of WP-Gravatar  To change this standard text, you have to enter some information about your self in the Dashboard -> Users -> Your Profile box. Read more from this author


20160726-235513.jpg
Je vous présente Jamaïg (avec un « g » comme certains prénoms féminins bretons).

Ma chienne est d’une certaine manière plus intelligente que n’importe quel être humain.

J’ai constaté non seulement sa capacité olfactive fabuleuse lui permettant de scanner à distance les éléments (capacité spatiale) mais ce qui est encore plus surprenant c’est cette compétence pour repérer la présence perçu comme passée, même très récente, d’un objet (capacité temporelle).

En clair : l’objet a été (même à l’instant) à cet endroit mais ne l’est plus. Ce qui revient à dire que le chien a la capacité de dosage olfactif ! Un fin mathématicien du pif !

Chaque narine du chien a sa perception distincte ce qui lui permet de s’orienter par rapport à l’odeur perçue. Il a en fait sans difficulté une perception olfactive en 3D.

Et que dire de son organe voméronasal, situé au-dessus de la voûte du palais, lui permettant de distinguer les hormones pour analyser les émotions environnantes (partenaires potentiels, sujet agressif, amical ou malade…). Waouf ! Waouf !


Ce n’est pas parce que nos dix doigts nous permettent de manipuler aussi bien les objets, ce n’est pas parce que notre langue est capable de nous permettre de produire autant de sons différents que nous devons nous prétendre supérieurs.

Leave a Reply