Talents à la loop station

juin 14, 2015 - 9:55 No Comments

This is some text prior to the author information. You can change this text from the admin section of WP-Gravatar  To change this standard text, you have to enter some information about your self in the Dashboard -> Users -> Your Profile box. Read more from this author


À la pédale de loop, il ne faut pas louper la pédale.
Si les hommes-orchestres vous impressionnent, voici un parfait exemple à la pédale de loop (on parle aussi de « loop station ») qui permet d’enchaîner des boucles de sons (d’où le mot anglais loop) :

(Jarle Bernhoft – Fly Away – lyrics @ Bauhaus)

Mais au fait, pourquoi dit-on « homme-orchestre » ? Voici un exemple qui montre que ce talent n’est pas réservé aux hommes :

crédit : El Circo de la Mega, publié par Jasmin Garcia avec le message : « Increible talento de esta chica! », mais je ne connais pas le nom de cette virtuose, en un mot pétillante, enjouée, charmante, charmeuse, simple, talentueuse… (Ben vi, en un mot… à la fois)

Il y a aussi KT Tunstall interprétant « Black Horse & The Cherry Tree ». Elle semble au fil du temps affiner une voix rauque qui, pour une fois, ne correspond pas à une raucité vocale pathologique. Elle ne doit abuser d’alcool fort mais sait jouer de ce bel instrument : la voix (parole d’orthophoniste !). Je me souviens l’avoir vue dans l’émission Taratata de Nagui (et non « tarantata » comme indiqué sur YouTube) :

(Merci Mat and Co, vous en avez d’autres ?)

Leave a Reply