Encore un surfeur attaqué par un requin à La Réunion

août 7, 2012 - 3:39 No Comments

This is some text prior to the author information. You can change this text from the admin section of WP-Gravatar  To change this standard text, you have to enter some information about your self in the Dashboard -> Users -> Your Profile box. Read more from this author


Trois accidents mortels dus à l’attaque de requins sont répertoriés à l’île de La Réunion en 13 mois, le dernier datant du 23 juillet dernier. Un surfeur vient d’être mordu à la main et au pied dimanche dernier à Saint-Leu à 17 H 17 (heure locale). Pauvre homme. Il s’en sort vivant et c’est tant mieux pour lui.
Âgé d’une quarantaine d’années et présenté comme expérimenté, il n’était malgré tout pas suffisamment au fait des us et coutumes des requins qui, comme les vaches au pâturage, se remettent à table en fin de journée.
Le problème n’a rien de nouveau. Ce sont les comportements humains qui changent.
Je me souviens de jambes de pêcheurs récupérées sur la plage, il y a une trentaine d’années. Pour expliquer ce drame, on disait que ces pêcheurs avaient trop abusé de la rak (rhum blanc local).

Je faisais de la planche à voile régulièrement comme certains inconditionnels de la glisse mais…. à l’intérieur du lagon. Comme bien d’autres véliplanchistes, j’y ai vu régulièrement des requins sous mes pieds du côté de la passe de Saint-Gilles, des requins qu’on dit inoffensifs mais requins tout de même. Personne ne se baignait à cet endroit, il y a trente ans.
Ce n’était que pour les régates que les planches sortaient du lagon.
Les surfeurs, eux maintenant, ont besoin de vagues et s’aventurent donc en dehors du lagon. En baladant le ventre de leurs planches encadrées du frétillement de leurs membres, ils présentent aux requin un leurre de pêche, celui de la tortue marine :


(source de l’image : paperblog.fr)

Tout le monde sait depuis toujours que le danger, à La Réunion, est réel quand on s’aventure en dehors du lagon, alors pourquoi présenter de la nourriture sur un plateau aux requins.
Que faire, les chasser ou interdire le surf ?
La préfecture de La Réunion vient de prendre une décision que vous pouvez deviner facilement vu l’enjeu touristique.
Je peux même préciser que, contrairement à ce qui est souvent dit, les requins à l’intérieur du lagon, ce n’est pas nouveau. Je me souviens de ceux qui s’invitaient au niveau de la passe entre La Saline et St Gilles quand je faisais de la planche à voile. Il m’est arrivé de passer au-dessus d’eux à l’intérieur du lagon à cet endroit. C’était fin des années 70. On restait sur sa planche, c’est tout. Mais c’est clair qu’actuellement, avec la mode du surf, on est plus souvent dans l’eau que sur sa planche… CQFD.

Petite anecdote, parmi bien d’autres :

Je fais partie de la première génération ayant navigué en planche à voile dans le lagon de La Réunion. Avant de connaître la Mistral et la P18, j’avais la fameuse planche jaune canari, dont j’ignore le nom, avec sa quille de bateau (pas de dérive, encore moins pivotante). Il fallait être à deux pour la porter. Grâce à elle, en butant sur des coraux, j’ai fait ainsi un magnifique soleil, projeté à plus d’un mètre de l’extrémité de mon mât (en alu bien sûr). Pas de harnais à cette époque. Il paraît que de la plage c’était magnifique. Heureusement, je ne suis pas tombé sur des coraux…

Leave a Reply