La ridiculitude langagière des politiques

mars 31, 2012 - 6:31 No Comments

This is some text prior to the author information. You can change this text from the admin section of WP-Gravatar  To change this standard text, you have to enter some information about your self in the Dashboard -> Users -> Your Profile box. Read more from this author


Alors que Ségolène Royale avait inventé le mot « bravitude » en 2007, Nicolas Sarkozy a cherché à faire ressortir des tiroirs du « bon vieux parler françois » le mot « méprisance » au meeting de Nantes en cette fin du mois de mars :
« Je veux apporter des réponses. Oh ! Des réponses qu’on ne comprendra pas dans un certain nombre de cercles dirigeants, des réponses qu’on va regarder avec cette… méprisance, cette attitude hautaine ».

Il aurait sans doute pu dire par exemple « suffisance », mot usité actuellement mais il faut croire que les politiques aiment bien laisser leurs traces. Ils ont bien sûr les textes de loi à leur nom mais aussi d’autres moyens pour faire parler d’eux, notamment cette « ridiculitude langagière ».

Leave a Reply