Coco-fesse => ass bean ?

janvier 8, 2012 - 2:17 No Comments

This is some text prior to the author information. You can change this text from the admin section of WP-Gravatar  To change this standard text, you have to enter some information about your self in the Dashboard -> Users -> Your Profile box. Read more from this author


Savez-vous d’où vient l’expression : « cucul la praline » ?

Sans doute du « coco-fesse » (*), fruit à forme très suggestive d’un palmier endémique ne se trouvant que sur les îles Praslin et Curieuse aux Seychelles.
On dit que le duc de Plessis (1598-1675), Maréchal de France, Pair du Royaume sous Louis XIII, ramena un indigène des Seychelles qui, par maladresse, fit tomber cette noix de coco dans le sucre. On y goûta. C’était très bon. Le cuisinier du duc, Clément Lassagne, remplaça la noix de coco par des amandes pour en faire la fameuse « prasline ». Depuis son retour des Seychelles, le duc se fit appeler Plessis-Praslin et nomma semble-t-il l’indigène « cucul la prasline ».

L’expression « cucul la praline », qu’on devrait donc écrire « cucul la prasline », pourrait venir de cette noix de coco en forme de fesses. Mais certains, ne voyant pas le lien entre cette noix et le sens de l’expression (comme si c’était nécessaire), trouvent que c’est une galéjade. Ils ne proposent pas pour autant une autre origine.
Mais au fait, ne pourrait-on pas traduire en anglais le coco-fesse par « ass bean » ? ;-) :

(*) appelé aussi « cul de négresse » ou « coco des mers » parce qu’on trouvait cette noix échouée sur la côte de l’Inde en imaginant qu’elle poussait dans l’océan avant la découverte du palmier aux Seychelles : cet arbre peut atteindre 30 mètres de haut et vivre 300 ans. Les feuilles font 4 à 6 mètres de long et 2 à 4 mètres de large, empêchant ainsi aux autres plantes de trouver le soleil nécessaire pour se développer. Ce sont, avec celles du raphia (qui, elles, peuvent faire jusqu’à 25 m !), les plus longues feuilles au monde. La noix peut peser jusqu’à 22 kg. Un sacré popotin qui fait la fierté des Seychellois à tel point qu’on ne peut en emporter chez soi sans contrôle et que, comme le veut la tradition, on a offert l’un de ces coco-fesses au couple princier Harry et Kate lors de leur séjour aux Seychelles pour leur voyage de noces. Non, décidément le coco-fesse n’est pas « has been »…

Note de Marcel : mais alors que se passe-t-il si une poule a un coco-fesse ?

Leave a Reply