Archive for juin, 2011

Lettre d’une dame de 86 ans à sa banque

juin 26, 2011 - 1:30 No Comments

Lettre d’une dame de 86 ans à sa banque

Sa réponse à un refus de chèque est savoureuse, vaut le coup d’être connue et peut même servir de modèle si vous vous trouvez dans les mêmes conditions relationnelles avec votre banque. Serait-ce surprenant ?

Après quelques vérifications, ça ne semble pas un hoax, véridique ou pas c’est fabuleux :

Cher Monsieur,

Je vous écris pour vous remercier d’avoir refusé le chèque qui m’aurait permis de payer le plombier le mois dernier. Selon mes calculs, trois nanosecondes se sont écoulées entre la présentation du chèque et l’arrivée sur mon compte des fonds nécessaires à son paiement. Je fais référence, évidemment, au dépôt mensuel automatique de ma pension, une procédure qui, je dois l’admettre, n’a cours que depuis huit ans. Il me faut d’ailleurs vous féliciter d’avoir saisi cette fugace occasion et débité mon compte des 30 Euros de frais pour le désagrément causé à votre banque. Ma gratitude est d’autant plus grande que cet incident m’a incité à revoir la gestion de mes finances. J’ai remarqué qu’alors que je réponds personnellement à vos appels téléphoniques et vos lettres, je suis en retour confrontée à l’entité impersonnelle, exigeante, programmée, qu’est devenue votre banque.

A partir d’aujourd’hui, je décide de ne négocier qu’avec une personne de chair et d’os. Les mensualités du prêt hypothécaire ne seront dorénavant plus automatiques, mais arriveront à votre banque par chèques adressés personnellement et confidentiellement à un(e) employé(e) de votre banque que je devrai donc sélectionner. Soyez averti que toute autre personne ouvrant un tel pli consiste en une infraction au règlement postal. Vous trouverez ci-joint un formulaire de candidature que je demanderai à l’employé(e) désigné(e) de remplir. Il comporte huit pages, j’en suis désolée, mais pour que j’en sache autant sur cet employé(e) que votre banque en sait sur moi, il n’y a pas d’alternative. Veuillez noter que toutes les pages de son dossier médical doivent être contresignées par un notaire, et que les détails obligatoires sur sa situation financière (revenus, dettes, capitaux, obligations) doivent s’accompagner des documents concernés. Ensuite, à MA convenance, je fournirai à votre employé(e) un code PIN qu’il/elle devra révéler à chaque rendez-vous. Il est regrettable que ce code ne puisse comporter moins de 28 chiffres, mais, encore une fois, j’ai pris exemple sur le nombre de touches que je dois presser pour avoir accès aux services téléphoniques de votre banque. Comme on dit : l’imitation est une flatterie des plus sincères. Laissez-moi développer cette procédure.

Lorsque vous me téléphonez, pressez les touches comme suit : Immédiatement après avoir composé le numéro, veuillez presser l’étoile (*) pour sélectionner votre langue.
Ensuite le 1 pour prendre rendez-vous avec moi.
Le 2 pour toute question concernant un retard de paiement.
Le 3 pour transférer l’appel au salon au cas où j’y serais.
Le 4 pour transférer l’appel à la chambre à coucher au cas où je dormirais.
Le 5 pour transférer l’appel aux toilettes au cas où…
Le 6 pour transférer l’appel à mon GSM si je ne suis pas à la maison.
Le 7 pour laisser un message sur mon PC. Un mot de passe est nécessaire. Ce mot de passe sera communiqué à une date ultérieure à la personne de Contact autorisé mentionné plus tôt.
Le 8 pour retourner au menu principal et écouter à nouveau les options de 1 à 7.
Le 9 pour toute question ou plainte d’aspect général. Le contact sera alors mis en attente, au bon soin de mon répondeur automatique.
Le 10, à nouveau pour sélectionner la langue. Ceci peut augmenter l’attente, mais une musique inspirante sera jouée durant ce laps de temps.
Malheureusement, mais toujours suivant votre exemple, je devrais infliger le prélèvement de frais pour couvrir l’installation du matériel utile à ce nouvel arrangement.
Puis-je néanmoins vous souhaiter une heureuse, bien que très légèrement moins prospère, nouvelle année ?

Respectueusement,

Votre humble cliente
Simone Dupont

 

Vive la jachère fleurie

juin 24, 2011 - 1:44 No Comments

 

 

Biodiversité : fini la pelouse, vive la jachère fleurie !

Par Lionel Dominique Guérin, Ecolo

Le gazon ? Quelle horreur ! C’est terriblement contraignant à entretenir. Et souvent très moche, à la différence de la jachère fleurie. De quoi s’agit-il ? Cela consiste à semer des graines dont les plantes fleurissent votre terrain et boostent la biodiversité environnante.

Nous traversons la sixième grande vague d’extinction des espèces de l’histoire. Même si votre influence personnelle sur ce phénomène est mesurée, vous pouvez faire quelque chose directement dans vos jardins et vos communes grâce à la jachère fleurie.

C’est lors d’un séjour dans un gîte rural joliment retapé dans un village du Pays basque que j’ai découvert ce concept. Géraldine, qui tient la maison, m’a expliqué comment lui est venue cette idée :

« Ce sont les associations de chasseurs qui distribuent ces semences de jachère fleurie pour les agriculteurs. Cela permet de booster la chaîne alimentaire par la base tout en fertilisant les sols. »

Planter certaines essences comme les cosmos, ammi et autres lavatères favorise la venue d’insectes, de vers, de limaces qui, à leur tour, nourrissent d’autres animaux, dont le gibier comme les grives ou les faisans. Cela permettra aussi à vos sols de se reposer et de se refertiliser (c’est le principe initial de la jachère).

Les chasseurs en ont besoin

J’ai été étonné de découvrir que c’étaient les chasseurs, ennemis de beaucoup d’écolos, qui fournissaient gratuitement ces semences. Mais tout cela est logique : nos écosystèmes sont dégradés, les chasseurs sont bien obligés de les revivifier pour pouvoir continuer de tuer du gibier.

Si les chasseurs ne les fournissent pas, vous pouvez aussi acheter des paquets de graines et faire pousser ainsi des jachères de différentes couleurs, de différentes tailles. Géraldine, elle, mélange les semis :

« Cette année, nous avons mélangé trois types de jachères : une jachère mellifère, pour les abeilles, mélangée à une jachère un peu plus haute d’environ un mètre vingt. J’ai ajouté des tournesols géants qui surplomberont le tout. »

En quatre ans, elle a remarqué que les insectes et les animaux sont nettement plus nombreux. Une petite famille de faisans a même profité des hautes herbes l’an passé pour y nicher.

Papillons, scarabées et sauterelles en prime

Outre la taille ou la couleur, les jachères fleuries peuvent aussi se choisir selon leur utilité biologique. Vous pouvez acheter des mélanges destinés à nourrir plus particulièrement les oiseaux ou les papillons. Vous pouvez aussi planter des mélanges qui favorisent la venue d’insectes dits auxiliaires – comme la coccinelle par exemple, qui raffole de pucerons et permet d’éviter l’utilisation de produits phytosanitaires.

Le prix des graines varie en fonction de la variété que vous achetez, ou de la lourdeur de votre main dans l’application du semis. Comptez grosso modo une bonne quinzaine d’euros pour 50 ou 60 m2. Certains mélanges sont pluriannuels, ce qui réduit votre investissement.

Si vraiment vous êtes un(e) jardinier(ère) pingre ou fainéant(e), la jachère fleurie peut également se pratiquer en amateur. J’ai cassé les pieds à mes parents pendant longtemps pour qu’ils cessent de tondre. J’ai eu partiellement gain de cause : ils épargnent la tondeuse à une partie de leur terrain.

Trèfles, luzernes ou centaurées noires embellissent gratuitement leur jardin tandis que les papillons, les sauterelles ou autres scarabées y pullulent. Et un magnifique pic vert y a récemment élu domicile.

Les jardins publics s’y mettent

La jachère fleurie n’a pas forcément vocation à remplacer l’ensemble de votre gazon, car une pelouse rase peut permettre aux enfants de jouer ou aux parents de faire un barbecue. Cependant, si vous avez une pelouse, examinez quelle surface vous utilisez vraiment…

Les particuliers ne sont pas les seuls à pouvoir planter de la jachère fleurie. De nombreuses communes, comme Royan par exemple, s’y sont mises. Cela participe d’un mouvement plus large entamé voilà une dizaine d’années. Elles sont de plus en plus nombreuses à (enfin) abandonner les pesticides et à s’émanciper de notre névrose collective de jardin à la française maîtrisé… et stérilisé.

De nombreux jardins publics font d’ailleurs dorénavant la part belle aux graminées plus communément appelées « mauvaises herbes », comme le jardin des DeuxRives à Strasbourg.

Donc, si vous ne disposez pas de jardin mais que vous voulez tout de même donner un petit coup de pousse à la nature, peut-être pouvez vous envoyer cet article à l’élu en charge des espaces verts dans votre commune…

Le 23 juin 2011

(article de Lionel Dominique Guérin piqué gracieusement dans Rue89)

 

Pour la promo des Côtes d’Armor

juin 23, 2011 - 12:00 No Comments

De très belles vues aériennes pour faire la promotion des Côtes d’Armor, un clip réalisé par Hervé Coudrais sur une musique intitulée « Origine » de Julien Jaouen :

 

« Ceci n’est pas… un régime »

juin 21, 2011 - 1:21 No Comments

 

 

Une information très claire : « ceci n’est pas…… un régime. »
En effet, c’est un cabas ou si vous voulez plus globalement une femme portant un cabas ou encore plus globalement… un bouquin.

Blague à part, il est certainement plus sain, plus efficace et plus agréable de manger équilibré que de faire des régimes pour mieux s’empiffrer après.

Scénario affaire DSK

juin 14, 2011 - 10:26 No Comments

Chacun se fait son film dans l’affaire DSK en imaginant des situations pouvant paraître farfelues :

 

Mais pourquoi pas le scénario suivant :

 

La femme de chambre : « je viens pour aspirer »
DSK : « ga » …. » ah, oui, et n’oubliez pas d’astiquer. »

DSK et la pub grecque : « δεν τρώνε καν »

juin 14, 2011 - 9:58 No Comments

Ecoutez bien ce que dit à la fin la soubrette dans cette pub grecque parodique : « δεν τρώνε καν »  (même pas manger) [den tróne kan], ce qui phonétiquement, vous l’aurez compris, sonne comme DSK :

Deux jumeaux pour Céline Dion ?

juin 14, 2011 - 9:11 No Comments

 


En passant dans ma salle d’attente, je viens d’apprendre dans le magazine « France Dimanche » datant de l’automne dernier que Céline Dion doit être maintenant mère de jumeaux et en plus au nombre de deux. Comme quoi ça vaut le coup de payer 1€20 ce genre de magazine pour être aussi bien renseigné.
Je dois bientôt être grand-père de jumeaux. J’espère aussi qu’ils seront au nombre de deux.