Archive for juillet, 2010

Blague 17 : l’évêché

juillet 26, 2010 - 5:34 No Comments

Le ch’timi étant à la mode depuis le succès populaire du film « Bienvenue chez les Ch’tis » de Dany Boon, voici une petite histoire concoctée spécialement pour vous à la sauce picarde :

Un ecclésiastique est un peu perdu dans le pays des ch’tis. Il va au Syndicat d’Initiative d’Arras :
- « bonjour, monsieur ! »
– « bonchour, tcho biloute. »
– « excusez-moi, je cherche l’évêché ?  »
-« ach ! ché fochile, faut railler à drète, ché chuste l’huche rouche au fond du couloir. » (*)

(*) ah ! C’est facile, il faut tourner à droite, c’est juste la porte rouge au fond du couloir.

La réclame de Marcel (5)

juillet 24, 2010 - 8:15 No Comments

Téléchargez sur iTunes, vous perdrez moins d’oseille.

Un Lion d’Or pour Matthieu Colombel au festival de Cannes

juillet 20, 2010 - 4:00 4 Comments

Un Lion d’Or pour Matthieu Colombel au festival de Cannes (20-26 juin 2010)

Je vous recommande vivement les deux animations suivantes pour plusieurs raisons :

– elles ont la particularité d’être très originales dans la conception et la portée du message,

– elles ont été réalisées pour AIDES (association française de lutte contre le sida),

– elles méritent d’être diffusées au maximum (il est toutefois important de préciser qu’elles ne s’adressent pas aux enfants mais bien aux personnes en âge de procréer),

– elles ont toutes les deux été primées au 57ème festival de Cannes les 20-26 juin 2010 (The Cannes Lions International Advertising Festival) : un Lion d’Or pour chacune des animations réalisées par TBWA Paris,

– mais aussi, il faut bien le dire, parce que Matthieu Colombel est tout simplement mon fils.
(Il est Motion Director chez TBWA\365, et professeur de Motion Design à e-artsup, école supérieure de création numérique.)

J’en suis fier et c’est normal. Il mérite bien sûr d’être félicité avec toute l’équipe qui l’aide et qu’il aide ?

En effet, il partage cette récompense avec toutes les personnes qui ont participé à cette création si originale, si percutante et qui fait mouche.

Mais laissons Matthieu Colombel présenter ces deux prix du festival de Cannes :

« Un lion pour le film viral AIDES, un bijou de poésie (avec près de 5 millions de vues sur youtube) réalisé par TBWA\PARIS et le travail exceptionnel d’Ingrid Varetz (Copywriter/ Artistic Director sur le sujet zizi)

… et un autre lion d’or pour la zizi banner de AIDES, bannière intéractive réalisée par TBWA\365, véritable travail de groupe avec le génie et l’oeil de Philippe Simonet et Nathalie Huni pour nous guider. Vincent Ben Abdellah et Thomas Lecomte en lead anim et illu.
C’est sur ce dernier sujet que je suis intervenu en temps que Motion Director. Je n’ai absolument pas touché au film viral. »
(Matthieu Colombel)


8) Note de Geeky : Pour tester la bannière interactive c’est par ici :

http://www.notsobadforfrenchy.com/aides/zizibanner/demo/

Et la tester c’est l’adopter. Sincèrement, cliquez sur le lien ci-dessus. Vous n’allez pas être déçu du voyage puisque vous allez pouvoir diriger l’animation à votre guise !!! Je vous imagine déjà en train de recommencer plusieurs fois…. comme moi.

Commentaire d’UbR :

Le choix ne s’est pas porté sur une démarche policée comme souvent pour ce genre de sujet. Il fallait tout de même oser partir d’un gaffiti obscène que tout le monde peut voir « fleurir » dans les toilettes publiques. On ne peut pas rester indifférent.
Si. après avoir vu ces petites animations, la vue de ce genre de graffiti sur un mur vous rappelle qu’il est important de se protéger des maladies sexuellement transmissibles, le but aura été atteint, sans nul doute l’un des objectifs d’une publicité dite « virale ». C’est pourquoi je trouve ces animations particulièrement intéressantes d’un point de vue psycho-social.
Il y aurait beaucoup de choses à dire et à discuter. J’ai même entendu des gens dire : « finalement, c’est mignon » Ces réactions montrent que l’équipe a su capter les esprits et viser juste au niveau du message. Je ne suis pas le seul à le penser puisque cette équipe vient d’être récompensée pour ce travail.

Je connais au moins deux personnes qui, mieux que moi, savent faire une bonne analyse :

-« Je n’ai pas boudé mon plaisir en visionnant ce petit film : il est simple mais percutant, plein d’humour et courageux car il franchit certaines barrières puritaines sans vulgarité. Mettre en scène un zizi en quête d’un vagin accueillant, il fallait oser tout de même ! Mais peut-on parler du sida sans parler de sexe?
L’idée d’utiliser les graffitis plus ou moins obcènes des toilettes publiques est géniale car c’est un des modes d’expression des jeunes générations. Ce clip ne se trompe pas de public ! Moi je lui mets 20/20. »
(Annie, pharmacienne)

- « Ce film est un bijou d’humour et de performance. L’humour oui, vous savez comme «ça fonctionne», mais la performance graphique et viusuelle moins. C’est le mélange des genres, film tradi avec incrustation d’une animation dans le style «Qui veut la peau de Roger Rabbit» mais en se servant d’éléments graphiques simplissimes, nous sommes au croisement de la réalité augmentée et du film d’animation le plus classique. L’équipe de Matthieu Colombel à TBWA a su trouver le style, le rythme et une narration qui suffisent à faire de ce film un petit bijou de communication qui rompt avec les poncifs habituels, la victimisation, la culpabilisation pour se recentrer sur l’essentiel, le désir et la liberté d’aimer. » Peter Gabor, directeur d’e-artsup (retrouvez cet article et les commentaires associés en cliquant sur le lien suivant :

http://paris.blog.lemonde.fr/2010/06/24/un-lion-dor-a-cannes-pour-matthieu-colombel-un-honneur-pour-e-artsup-et-tbwa365/

Et, vous aussi, réagissez, n’hésitez pas à mettre un commentaire !

Pensée de Marcel (469)

juillet 19, 2010 - 7:00 No Comments

Dans sa publicité, une banque me propose en ce moment une « application streaming de trading mobile » (sic)(*) mais ça ne m’intéresse pas car j’ai peur que ce soit en VO.
(*) Ça doit faire bien, branché, moderne, aux yeux des publicitaires, de privilégier l’anglicisme à grandes louchées sauf qu’ils en oublient l’essentiel : être clair, percutant ou simplement parlant. À moins que ce ne soit un virus des fameuses « publicités virales ».

Pensée de Marcel (468)

juillet 18, 2010 - 9:10 No Comments

Je ne sais pas pourquoi on parle de la ligne Paris-Brest vu ce qu’il y a comme crème dedans.

Watergate à la française ?

juillet 18, 2010 - 9:05 No Comments

On ne sait plus si c’est un Watergate à la française qui se dessine ou un Dallas dans notre landerneau politique mais on peut dire que l’affaire Woerth-de Maistre-Barnier-Bettencourt (et j’en passe) est un vrai feuilleton à rebondissements.
François-Marie Banier (artiste), Patrice de Maistre (gérant de fortune de Liliane Bettencourt), Me Fabrice Goguelque (ex-avocat de la milliardaire), Carlos Vejarano (gérant de l’île d’Arros aux Seychelles) ont été mis en garde à vue par rapport aux soupçons de fraude fiscale dans l’affaire Bettencourt.
Eric Woerth, qui a été expressément (ou fébrilement) invité par Nicolas Sarkozy à démissionner de son poste de trésorier de l’UMP, est maintenant soupçonné d’avoir vendu à prix d’ami un terrain à Chantilly.
Ce ne sont plus des casseroles qui traînent mais des chaudrons.

De plus, certaines personnalités n’hésitent pas à critiquer le manque d’indépendance du procureur Philippe Courroye :

Eva Joly, ex-juge, réputée impartiale, et députée européenne (Europe Écologie) l’a décrit comme « un procureur aux ordres » lors d’un entretien accordé au journal Le Monde.

Elle considère que M. Courroye, proche du président de la République, « opère dans un cadre procédural inadéquat ». « Quand il frappe à la porte de Patrice de Maistre, c’est sur le mode : « acceptez-vous que l’on perquisitionne chez vous? ». Impossible de surprendre quelqu’un dans ces conditions. Croyez-moi, dans l’affaire Elf, on n’aurait pas trouvé grand-chose ainsi. En tant que procureur, depuis les lois Perben, il lui faut, pour perquisitionner, soit l’assentiment du perquisitionné, soit l’autorisation du juge des libertés et de la détention. On pourrait dire qu’il est coupable de complicité de destruction de preuves par abstention. Le juge d’instruction, lui, est seul maître à bord. »
Elle enfonce le clou en ajoutant par rapport au juge Courroye : « Qu’il se réveille, sa place n’est pas à la table des Chirac ! Il est trop orgueilleux et vaniteux désormais, il semble souffrir du même syndrome que Nicolas Sarkozy, celui de la toute-puissance et de l’impunité. D’autant que le procureur Courroye est au cœur d’un conflits d’intérêt… »
Eva Joly apporte cette précision :
« les observateurs étrangers sont effarés, ils parlent même d’un Watergate à la française ».
Rien de moins.

Dernières minutes : les gardes à vue des quatre personnes pré-citées risquaient d’être prolongées de 24 heures, a-t-on appris le vendredi 16/07/10 de source judiciaire.
Elles ont finalement duré 36 heures. Selon Mediapart, le journal du net qui « médit à part » me direz-vous, le climat est tendu au parquet de Nanterre puisque le procureur Philippe Courroye refuse de transmettre au juge Isabelle Prévost-Desprez, chargée du supplément d’information sur les soupçons d’abus de faiblesse, les enregistrements clandestins réalisés par l’ancien maître d’hôtel de Liliane Bettencourt entre mai 2009 et mai 2010.
Alors, en réalité, un Watergate ou une nouvelle affaire avortée dans l’oeuf qui n’aura servi qu’à alimenter la médiatisation et la joute politicienne ?
Les paris sont ouverts…
Moralité (s’il y en a une) : même s’il est peut-être justifié de cuisiner les différentes personnes impliquées dans cette fameuse affaire bête en court, je trouve qu’à propos de casserole toute cette salade finit par me courir sur le haricot.

Pensée de Marcel (467)

juillet 14, 2010 - 9:22 No Comments

Il est curieux de constater que de grands courants politiques condamnent l’exploitation de l’homme par l’homme et prônent inversement la même chose.

(philosophie politique)

La réclame de Marcel (4)

juillet 12, 2010 - 6:35 No Comments

On est tranquille quand on part en voyage avec TomTom et Nana.

Pensée de Marcel (466)

juillet 11, 2010 - 1:51 No Comments

Dans le monde du football
Par chance
Dans certains pays
Il n’y a que des stars.
Mais nous, par manque de bol,
En France,
En 2010,
Il n’y a que des tares.

La réclame de Marcel (3)

juillet 8, 2010 - 9:30 1 Comment

Moi, pour me soigner, je prends un médoc… mais un verre seulement par repas.(*)


(*) L’abus d’alcool est mauvais pour la santé => le médoc est à boire avec Maude en rations.