Archive for the ‘« Scoop toujours ! »’ Category

Affaire Wildenstein (tableau II) : Inculpables ou non inculpables ou inversement !? (*)

janvier 22, 2017 - 11:20 No Comments

20170122-110447.jpg
Daniel, Guy et Alec Wildenstein à Paris en 1999 © Helmut Newton

— > Affaire Wildenstein (suite) (**)

Jeudi 12 janvier 2017 : le tribunal correctionnel prononce la relaxe dans l’affaire Wildenstein.
Il décide, à la surprise générale, de ne poursuivre ni l’héritier Guy Wildenstein ni son neveu, ni son ex-belle-sœur.
Il laisse libre aussi d’autres accusés : trois avocats dont l’argentier de la famille et deux gestionnaires des fameux « trusts » anglo-saxons implantés dans des paradis fiscaux.

Olivier Géron, président de la cour, a alors souligné :

– que « le droit doit bénéficier de la même façon aux puissants et aux miséreux », (ben oui, bien sûr, fallait-il le préciser ?)

– que « le tribunal a conscience que sa décision est susceptible de heurter le sens commun et d’être incompris du peuple français », (ben oui, encore une évidence)

– mais aussi que cette « claire intention » de fraude fiscale en dissimulant des biens et des revenus pour éviter l’impôt « ne suffit pas pour retenir l’existence d’une infraction, en l’absence d’éléments légaux ». (Heuuuu ?)

En clair, la justice constate la fraude mais n’a pas les moyens légaux pour condamner ces personnes…
Est-ce que cela revient à dire qu’on peut frauder en toute impunité en France pour peu qu’on connaisse les ficelles pour y arriver ?
Il semblerait que oui eu regard de cette affaire de gros sous.

Vendredi 13 janvier 2017 : le parquet national financier (PNF), créé après l’affaire Cahuzac pour combattre les fraudes en bandes organisées (***), annonce faire appel de la relaxe générale, le fisc réclamant plus de 500 millions d’euros aux héritiers Wildenstein, rien que ça.

Affaire à suivre donc, mais en toile de fond, je crains que le tableau final ne soit surréaliste, toutes ces huiles, tous ces « hauts huppés » (expression bien française qu’on a tendance malheureusement à remplacer par le sigle VIP) couchant sur le papier glacé d’un carnet d’adresses bien rempli de quoi compromettre qui voudrait les empêcher d’exercer leur art de la fraude.
N’oublions pas que dans ce monde d’escroquerie, les choses ne s’enraye que quand il y a du rififi en son sein (c’est le cas dans cette affaire, comme dans l’affaire Betancourt et quelques autres…).
Nous n’aurions pas vent de leur escobarderie (j’aime bien ce mot qui fait penser à un Pablo du même nom !) s’il n’y avait pas de l’eau dans le gaz à l’intérieur du club des roublards. Mais en général, tout retombe très vite comme un soufflet, chacun protégeant ses bijoux de famille (dans tous les sens du terme).

Vous pouvez remarquer que les médias parlent peu ou pas du tout de cette édifiante affaire Wildenstein. C’est pourquoi votre serviteur grappillait déjà les infos du moment en février 2011 et attendait avec impatience la suite du procès (**).
C’est curieux, mais je m’attendais à ce genre de dénouement (d’où le suivi scrupuleux de l’affaire)..
Que va obtenir maintenant le PNF ? Affaire à suivre encore… Hum, hum.

(*) Inculpable :
– première définition : qui peut être inculpé, accusé
– deuxième définition : qui ne peut être inculpé
(Selon le Littré de 1876, ce qui fait de cet adjectif un antonyme de lui-même ! N’est-ce pas là une découverte fabuleuse que je viens de faire. Connaissez-vous d’autres mots qui signifient une chose et son contraire ?)
Comme le mot vient du latin associant le préfixe in- signifiant « sans », (mais aussi pour certains mot « dans ») et le mot cupabilis (coupable), on aurait tendance à considérer la deuxième définition comme respectant mieux l’étymologie. Pourtant c’est la première définition qui, au fil du temps, semble prendre le dessus.

Moralité : la justice peut parfois arriver à perdre son latin (d’où la confusion volontaire dans le titre).

(**) Pour trouver « Affaire Wildenstein (tableau I) » cliquer sur la ligne suivante :

Affaire Wildenstein (tableau I) : Blingbling les casseroles

(***) L’affaire Cahuzac a permis fin 2013 la création de ce parquet indépendant pour lutter contre les fraudes de haut vol en bandes organisées (loi nº 2013-1117 du 6 décembre 2013).
Comment faisait-on avant, me direz-vous ? Mystère.
Souhaitons à ce parquet bon courage.
Va-t-on y passer la brosse à reluire ?
Ne nous faisons pas trop d’illusions. Dans tous les cas, les journaux n’en parleront pas ou peu. N’oublions pas qu’ils sont, pour la plupart, sous le joug de magnats de presse pouvant être en relation, ou dépendants, de ceux qui détiennent le pouvoir de l’argent engrangé de manière pas toujours honnête.
Joli tableau, n’est-ce pas !

Vrai renne des neiges

décembre 8, 2016 - 12:49 No Comments

Scoop du jour, scoop toujours :

20161208-124749.jpg

IMPORTANT : Comment repérer une information fausse sur internet ?

novembre 19, 2016 - 3:12 No Comments

PARTAGEZ CETTE PAGE pour LUTTER CONTRE la CIRCULATION de HOAX sur INTERNET

Internet est un moyen de communication fabuleux. Mais des informations erronées ou frauduleuses (hoax en anglais) circulent autant que celles qui sont pertinentes.

Comment faire le tri ?

Beaucoup de personnes partagent sur les réseaux sociaux des informations qui leur semblent évidemment essentielles (disparition de personnes, virus, etc.).
Les gens mal intentionnés qui créent les canulars se servent évidemment du sensationnel pour titiller la fibre émotionnelle et altruiste des personnes qui se font ainsi pigeonner, ce qui devrait pourtant au contraire éveiller le soupçon avant de partager sur la toile.

Comment vérifier le vrai du faux (« fake » en anglais) ?

Dès que vous avez un doute, il est très simple de vérifier l’information en se servant justement d’internet. Il suffit de noter quelques mots-clés dans les moteurs de recherche pour interroger les sites spécialisés dans la lutte contre les informations fausses (comme Hoaxbuster, Hoaxkiller, …)

Exemple :

Prenons l’exemple de la photo ci-dessous qu’on vient de me balancer sur ma page Facebook :

20161119-150950.jpg

Tout est fait pour donner l’impression de vérité : feuille à entête, photocopie, contenu accrocheur, etc.

En réalité, c’est un hoax qui circule depuis 1999 en version française et dans sa version d’origine depuis 1998 outre-atlantique.

Il ne m’a pas fallu une minute pour le savoir en tapant : hoax ace.

Est-ce important de vérifier avant de partager ?

Oui, pour ne pas pourrir davantage internet surtout face à certaines situations (comme la disparition de personne, etc.), tous les faits qui provoquent des réactions venant pourrir le travail d’enquêteurs, la police, la gendarmerie, etc.

CONCLUSION :

Au moindre doute, VÉRIFIER VOS SOURCES avant de partager les informations en tapant dans un moteur de recherche des mots-clés comme hoax ou fake en plus de mots ou phrases repérés dans le document reçu.

C’est simple, utile, indispensable !

Ici pas de hoax, pas de fake, pas de pub, pas de pépettes, pas de flouze, pas d’oseille etc. (Ouf, ça fait du bien n’est-ce pas ?), alors PARTAGEZ sans modération !

Signé : UbR, Bonisseur de La Toile

Suivez-moi sur Roundstatic (*)

octobre 30, 2016 - 2:12 No Comments

Marcel went on a round with Roundstatic

20161030-140624.jpg

Dur ration : 30’29
Calories : 37,01 kcal
Vit D : 119 % AJR
Alcool : 4 ºC (en température ressentie)
Cacahuètes (et autres aliments pouvant être allergènes) : traces possibles
Vent : Nord-Ouest 2 Beaufort

Vous aussi dites :
« suivez-moi sur Roundstatic ! »

Comment faire comme Marcel ?

Mettez en ligne simplement un selfie dans un hamac (pour un Hamacstatic)(**) ou sur une chaise longue (pour un Deckchairstatic) ou sur une serviette de plage (pour un Beachtowelstatic)

(*) : toute ressemblance avec quelque chose qui court(***) sur le net (plus précisément sur Facebook) n’est que fort cuite.

(**) : l’anglicisme étant plus branché, on peut aussi écrire « Hammockstatic ». Yeah !

(***) : mot se traduisant « run » en anglais, hihi !

Health Donald and Hillary

septembre 17, 2016 - 12:46 No Comments

20160917-124324.jpg

Nicole Ferroni VS Constance Le Grip

avril 26, 2016 - 11:11 No Comments

En suivant les propos de Nicole Ferroni (chroniqueuse sur France Inter), on se dit que si les honneurs ne sont pas légion, il y a des légionnaires sociaux qui méritent plus que d’autres la Légion d’Honneur (même si on a bien conscience que ce n’est pas demain la veille de la distinction ci-devant nommée pour la personne ci-précédemment nommée qui a pourtant l’avantage de ne pas paraître « lobbytomisée ». Vous me suivez ?) :

Il en faut des comme ça qui vous secouent le cocotier, même si les noix sont bien accrochées (souvent des femmes d’ailleurs). Oui, je sais. À vous d’interpréter le sens caché… ;)

La dèche de daesh

novembre 20, 2015 - 3:34 No Comments

DAESH DANS LA DECHE

Cet homme n’a pas de chance. Il a, comme bien d’autres en cette période de terreur, hébergé des inconnus, des gens, comme il dit en fin d’interview par BFMTV, qu’il ne connaît pas du tout « ni d’avant… », … ni d’aide a-t-il voulu sans doute dire après. Mais personne n’a été sensible à sa contrepèterie faisant pourtant référence à l’Ancien Testament (Ne connaître ni d’avant ni d’aide au lieu de ne connaître ni d’Ève ni d’Adam, pour les ignares qui n’auraient pas compris la subtilité !) :

Dialogue entre deux génies : Albert Einstein et Charlie Chaplin

novembre 9, 2015 - 9:25 No Comments

20151109-214019.jpg

Einstein : « Ce que j’admire le plus dans ton art, c’est son universalité. Tu ne dis pas un mot, et pourtant le monde entier te comprend. »

Chaplin : « C’est vrai. Mais ta gloire est plus grande encore : le monde entier t’admire, alors que personne ne te comprend. »

N. B. : pour la traduction en français, j’ai choisi d’employer le tutoiement car n’oublions pas que dans la vie, ces deux génies étaient des amis.

La guerre des graines, dossiers édifiants

septembre 13, 2015 - 12:11 No Comments

Voilà au-moins un dossier qui n’endort pas les consciences contrairement à la plupart des émissions télévisuelles. Suivez ce document très bien ficelé de bout en bout si vous voulez comprendre comment quelques groupements internationaux, (comme Monsanto bien sûr) cherchent par tous les moyens à s’accaparer le « fichage et la privatisation du vivant » . Vous comprendrez pourquoi des agriculteurs, des chercheurs, des élus tirent la sonnette d’alarme et entrent en résistance (comme le maire de Grigny-sur-Rhône s’entourant de « semis désobéissants » . ;)

Dans ce documentaire, on vous dit que 72% des variétés de graines cultivées ont disparu en 100 ans pour ne privilégier que les graines vendues par les multinationales, ces graines étant F1, c’est-à-dire, hybrides et programmée pour ne pas être cultivable une seconde fois. Ces multinationales ont réussi à faire en sorte d’interdire à l’agriculteur le droit de vendre ou même de donner (!) les graines non-hybrides qu’il pourrait avoir en sa possession.

Il semble pourtant qu’il y ait des moyens pour éviter de se faire bouffer par ces multinationales qui, sous prétexte de permettre de mieux nourrir la planète, nous conduisent à la malbouffe.

Il y a déjà le scandale des pesticides (Monsanto vient de perdre des procès aux États-Unis et en France à ce propos), peut-être aurons-nous le scandale des hybrides.

En tous les cas, j’invite tous les spécialistes médicaux (notamment les chercheurs en gastro-entérologie, allergologie, oncologie, etc.) à se pencher sur le sujet car je ne serais pas étonné de voir un lien entre la consommation de produits hybrides et le développement de certaines pathologies (allergies, cancers, maladies neuro-dégénératives…).

Non, non, ce n’est pas une idée farfelue. Je pense être moi-même un spécialiste pour avoir enseigné les pathologies neuro-dégénératives pendant plusieurs années.

Vous savez par exemple que la maladie de Parkinson correspond à une dette en dopamine. Mais savez-vous que cette dopamine a comme précurseur la tyrosine, un acide aminé qu’on retrouve dans des aliments comme des graines (amande, cacahuète, courge, sésame) mais aussi dans les avocats, les bananes, les produits laitiers, etc. Et si les hybrides qu’on ingère ou qu’on fait ingérer aux animaux contribuaient à perturber notre propre chaîne de transformation digestive provoquant une pollution interne, porte ouverte à certaines pathologies…

Et paf !

Quand l’Homme cherche à contorsionner la Nature, la Nature, tôt ou tard reprend ses droits. C’est curieux par exemple de constater que, du fait de nos déversements de pesticides, des algues vertes se développent sur nos rivages. En réalité, on leur doit beaucoup car nous existons grâce à elles : dans la chaîne d’évolution des espèces vivantes, elles sont au début réussissant à transformer la toxicité de l’oxygène en chlorophylle, base de toute vie de notre flore terrestre qui a servi de première nourriture à la première faune terrestre. Elle était là bien avant la faune terrestre et donc bien avant nous.

Elle a beaucoup à nous apprendre et nous le fait savoir ! Et paf !

Certains spécialistes disent que ce documentaire a une vision partisane sur le sujet. Je laisse le soin à chacun d’en juger.

Mais, il est certain que la recherche agro-alimentaire peut aussi tirer profit d’expériences comme celle-ci :

Faire pousser des légumes sans eau :

Quand un pro-Monsanto refuse de boire du glyphosate

mars 31, 2015 - 9:48 No Comments

Une vidéo qui vaut bien des discours. Tout est dit quand vous avez :

– d’un côté Patrick Moore qui prétend que le glyphosate (vous savez le fameux Roundup de Monsanto) n’est pas dangereux pour l’homme et qu’on peut même en boire,

– d’un autre côté un journaliste qui propose justement à ce lobbyiste de boire devant l’antenne de Canal+ cette potion prétendue non cancérigène.

J’imagine un autre scénario :

- Patrick Moore : Blablabla…on peut boire du glyphosate sans danger… blablabla
- Le journaliste : Justement, j’en ai. Vous en voulez ?
- Patrick Moore : Euh ! Non, je me sens un peu barbouillé.
- Le journaliste : Justement, il paraît que ça chasse bien les vers !