Archive for the ‘Les pensées de Marcel’ Category

Nouvelles cartouches pour Kalachnikov

janvier 14, 2015 - 8:12 No Comments

Ne vous faites pas un sang d’encre, je pense que ça va se vendre. À mettre dans Le Bon Coin, en tous les cas à partager. ;)

20150114-000533.jpg

20150503-132230.jpg

La laïcité comme idéal unique de tolérance…(!?)

décembre 17, 2014 - 9:35 2 Comments

Supprimer les crèches comme décoration de Noël dans les lieux laïques n’est pas à mon sens suffisant. Il faudrait supprimer aussi le nouvel an car il correspond au calendrier grégorien, supprimer tous les noms de saints inscrits dans les rues, les places et sur les monuments, remplacer les prénoms des gens par des numéros, travailler le dimanche, jour du Seigneur (sacrebleu !) (*), supprimer tous les congés qui correspondent aux fêtes religieuses, etc, ne garder que le 1er mai, bien qu’il corresponde à une forme d’idéologie finalement, mais cette fête à l’avantage d’être laïque celle-là.
Ah, mais non ! Il faut aussi supprimer la fête du 1er mai, c’est à l’origine une célébration druidique, les fameux « feux de Beltaine » , on dit aussi Beltane (ou Beltan en breton). Sapristi (*), une fête celte ! Et que dire de l’expression « crèche municipale » ? C’est radicalement intolérable.
Enfin bref, il est clair qu’il est intolérable que plus de 70 % des gens puissent faire preuve de tolérance par rapport à la présence de crèches de Noël dans des lieux laïques.
Il ne faut tolérer que la laïcité comme idéal unique de tolérance. (>!<) Mais en fait que dit la loi ?

L’article 28 de la loi de 1905 stipule : « Il est interdit, à l’avenir, d’élever ou d’apposer aucun signe ou emblème religieux sur les monuments publics ou en quelque emplacement public que ce soit, à l’exception des édifices servant au culte, des terrains de sépulture dans les cimetières, des monuments funéraires, ainsi que des musées ou expositions. »

Est-ce cultuel ou culturel ?

Peut-on considérer la présence d’une crèche au moment de Noël comme une exposition ? La justice ne peut avoir que du mal à trancher.
Seule la plus haute instance judiciaire administrative (Conseil d’État) peut trancher mais il faudrait que les décisions de justice fasse l’objet d’un recours, pour l’heure…. pas avant fin 2015.

Pour ma part, je pense que le plus urgent est d’attendre. Il ne faut donner du foin à aucune tendance intolérante (pour ne pas dire fanatique) qu’elle soit religieuse ou… laïque.

La laïcité est une pierre d’angle pour la démocratie à condition de ne pas être à l’image du radicalisme religieux. Tout doit se faire dans la nuance et le respect mutuel. Un chantier difficile, c’est sûr.

Les intolérances religieuses, culturelles, sociales ou idéologiques ont toujours existé jusqu’à créer des conflits désastreux. Elles provoquent toujours des oppositions tout aussi intolérantes. Nous pouvons le constater actuellement…

L’intolérance appelle l’intolérance alors que la tolérance l’apaise.

Mais ce n’est là qu’un point de vue. On n’est pas obligé de tolérer ma tolérance comme celle de 71 % des gens interrogés sur le sujet des crèches de Noël.
Bon allez « Bon Noël » (à ceux qui peuvent accepter d’entendre cette expression…) !

(*) Les expressions « sacrebleu » (venant de sacre et Dieu) et « sapristi » (venant de sacristie) ont une origine religieuse, damned ! « Damned » aussi, « tabernacle ! » diraient nos amis québécois (origine religieuse aussi bien sûr). Ben alors « chiotte » ! Ah, oui là ça passe. Pas facile de respecter la laïcité en fait.

Le raisonnement scatologique des maths

septembre 28, 2014 - 10:09 No Comments

Si on fait référence à l’épreuve de Bernoulli dont la probabilité de succès est p et celle d’échec q (sachant que q = 1 – p), il faut savoir se servir de pq pour torcher les problèmes les plus chiants :
En effet, à propos de l’épreuve de Bernoulli, Wikipédia dit :
« Sur l’univers {succès, échec}, on peut définir une variable aléatoire X prenant la valeur 1 en cas de succès et 0 en cas d’échec. Cette variable aléatoire suit une loi de Bernoulli. Elle a pour espérance p et pour variance pq. » (Sic)
Ma pudeur m’oblige à conseiller de censurer le X, de ne ne pas ébruiter le p, de ne pas s’étaler sur le q mais, par contre, de se servir de pq pour que le problème soit vite torché.
Quand je vous dis que c’est parfois chiant les maths !

Acculer/affaisser

août 31, 2014 - 11:34 No Comments

Quel point commun entre les verbes « acculer » et « affaisser » ?
Aucun mis à part le préfixe « a » sauf si le mot « affaisser » s’écrivait d’une autre manière avant.
Et comme me le dirait Germaine, c’est une question de fondement, fondamentalement.

Pensée de Marcel nº 514

septembre 14, 2013 - 3:59 1 Comment

Ce qui est acquis est à qui ?

Ce que Jacky a acquis de Jacques, c’est à qui ? C’est à Jacky ! C’est acquis pour lui.
Mais ce que j’acquis de Jacky, c’est à qui ? C’est à moi ! C’est acquis pour moi aussi.
C’est Jacques qui l’a dit mais à qui ? C’est à Jacky que Jacques a dit car ce qui est acquis est acquis.

Pensée de Marcel nº 513

septembre 14, 2013 - 2:45 No Comments

De quoi parlé-je ?
(Je vous conseille de poser cette énigme oralement bien sûr, voire de proposer la dictée de ces phrases surtout à ceux qui ont du mal à se mettre dans la peau d’un dysorthographique ou qui pensent que ce trouble n’existe pas, qu’il suffit de se concentrer pour bien orthographier, etc.)

On peut parler d’ailes des deux c’est à dire d’elles et d’eux mais pas d’œufs des deux. En effet, on peut parler d’œufs d’elles mais pas d’œufs d’eux car d’eux on n’a pas d’œufs.

Signé Marcel (et non d’R2D2)

À propos de l’intelligence de la poule

juillet 13, 2013 - 9:18 No Comments

Pourquoi l’intelligence de la poule est plutôt dans son cou et dans son œil ?

Il suffit d’observer sa dextérité et sa vivacité pour attraper au sol des choses minuscules qu’on n’a pas le temps (ni l’intelligence) de repérer. Bon, évidemment il ne faut pas lui mettre un obstacle comme un bout de grillage devant le bec elle n’aurait pas l’idée de faire le tour, son cou intelligent, non connecté aux pattes, n’est pas assez long.

Pourquoi la poule a plus de pois dans le ventre que dans la tête ?

Parce que, lorsqu’elle voit un petit pois, elle le regarde fixement d’un œil et se dit :
« Cooot ! Un petit pois ! »

20130914-150006.jpg
D’un coup de bec précis, elle l’avale.
Elle a alors toujours le réflexe de regarder de l’autre œil, trouve un autre petit pois et se dit :
« Cooot ! Cooot ! Un petit pois ! »
20130914-145755.jpg
D’un seul coup de bec, elle l’attrape.
Puis elle voit un autre petit pois d’un œil et se dit :
« Cooot ! Un petit pois ! »
Elle a alors toujours le réflexe de regarder de l’autre œil, etc.

Moralité : la poule n’a peut-être qu’un petit pois dans la tête mais elle peut en avoir beaucoup dans le ventre.
Prenons-en de la graine.

Pensée de Marcel nº 512

mars 26, 2013 - 9:22 No Comments

Si la femme est l’avenir de l’homme, est-ce que l’homme est le passé de la femme ? Sans doute, car dans sa recherche du prince charmant (ou au moins de Ken), alors qu’elle espérait un homme plus que parfait, elle le trouve imparfait.

Pensée de Marcel n° 511

janvier 3, 2013 - 10:49 No Comments

On est capable de dire plein de bonnes choses sur l’homme comme : « l’homme n’est pas foncièrement mauvais ». Mais alors, pourquoi ne parle-t-on jamais de la femme ?

Ras de la mouche ou ras de la ….

novembre 18, 2012 - 7:19 1 Comment

Jusqu’à présent, je ne savais pas que le Ras de la mouche était un gène mais, par contre, je savais déjà que le ras de la moule était sans gêne.

Note d’UbR : carton rouge pour Marcel (exclusion jusqu’à la prochaine rencontre)