BIENVENUE !

avatar Par UbR

octobre 30, 2016 - 8:00 Pas de Commentaires :(

Le premier journal du net gratuit et… antidépresseur.

« Surtout sourire, rire, blaguer, se détendre mais aussi penser, réfléchir, s’informer, réagir, dialoguer en toute simplicité, tels sont les objectifs de ce blog sans autre prétention que de se donner un souffle de bonne raison et de bonheur partagés. » Hubert COLOMBEL (UbR)

Découvrez sans tarder les nouveautés ci-après ou regardez si par hasard des articles dans les catégories ci-contre n’ont pas été étoffés ou modifiés pour y glisser éventuellement un commentaire.>>>>

8-) Note de Geeky : la date en entête correspond à la dernière mise à jour du site. Pour respecter au mieux la chronologie historique, celle qui se trouve en entête de chaque article ne change pas, même en cas de modification du contenu, sauf raison particulière.

Pour consulter les derniers articles modifiés, dans la fenêtre en haut à droite, tapez : génilitude ou tordants ou castor puis cliquez sur « search ».

 

 

gif-humour-DzuAuC23EW.gif


« Quand je te pénètre » (Jean-Jacques Denis-François Morel)

avatar Par MARCEL

mars 18, 2017 - 11:48 Pas de Commentaires :(

20170318-114246.jpg
(Photo : Le Trégor)

Jean-Jacques Denis, alias Georges Philippe Taladiart, est un auteur de Louannec, près de Perros-Guirec et de Lannion. Il fournit de nombreuses chroniques pour France Inter et se considère comme « poète de l’approximatif » .
Dans sa chronique du 3 mars dernier, François Morel lui a rendu un hommage appuyé en récitant son fameux poème érotique : « quand je te pénètre » .
Je ne vous en dis pas plus.
Suivez plutôt le billet de François Morel qui comme à son habitude vous enveloppe le paquet de manière hilarante :


Quand on confond culture et ordure

avatar Par MARCEL

février 19, 2017 - 11:27 Pas de Commentaires :(

Très bonnes réaction et analyse de Gwénaëlle, une bretonne ça va sans dire, professeur(e) (*) de français installée à Paris, qui a eu, le 31 janvier dernier, la malencontreuse idée d’acheter un livre de portraits avant de le déposer devant une librairie de Barbès (**) dans le but de « mettre de la poésie dans la vie« .

Elle fait régulièrement ce geste appelé « bookcrossing » qui consiste à laisser un livre dans la rue à la disposition des passants.

Une démarche de partage bien connu (en tous les cas en Bretagne) mais peut-être moins à Paris, du moins de la police municipale.

En effet des policiers de la brigade anti-incivilité (***), qui n’étaient pas loin, n’ont pas trouvé mieux que de lui coller 68 € d’amande pour « dépôt illégal. »
Malgré ce « geste citoyen » , il faut croire que l’explication de la démarche à ces sbires, droits dans leurs rangers, n’était pas suffisante puisque c’est la ville de Paris qui s’est confondue en excuse en disant : « c’est une erreur. »
Ben voyons !

J’imagine l’un des policiers s’exclamant : « ah bon, c’est ça un livre ? C’est vrai qu’on m’en avait déjà parlé mais je ne me souvenais plus. »
Gwénaëlle n’a pas été surprise de la réaction des policiers, regrettant sans doute de ne pas avoir l’occasion de contester la contravention.
« On confond culture, ordure » … « Il y a encore des gens debout, des gens qui ont envie de mettre de la poésie dans la vie sans forcément qu’il y ait un cadre légal ou administratif. » dit-elle, en gardant malgré tout le sourire.

Comment réagir avec civilité ?

Semez des livres (neufs ou au-moins en bon état évidemment) un peu partout dans Paris. Cette ville des lumières et de culture appréciera votre démarche.

Vous pouvez aussi envoyer un bouquin au commissariat de quartier au :
79-81 rue de Clignancourt 75018 Paris
Ce serait amusant de comptabiliser le nombre en m’informant au passage…

Espérons que la police municipale se chargera de la démarche citoyenne pour créer un espace de partage suivant l’adage :

la lecture adoucit les mœurs…
…aussi.

Les boîtes aux lettres, c’est utile, les boîtes à lire aussi :

20170219-115550.jpg
(photo : scoop.it)

(*) comment faut-il donc orthographier ce mot. J’avoue ne plus trop savoir depuis que la guerre des sexes a envahi le monde linguistique. Peut-être y a-t-il un livre qui en parle mais je ne vais pas demander à la Police Municipale du 18e.
D’ailleurs, si j’ai quelques soucis à partir de la publication de ce billet, connaîtriez-vous un bon avocat ou une bonne avocate, un bon maître ou une bonne maîtresse ?

(**) aucune explication à ce jour sur le fait qu’elle ait quitté le quartier Montparnasse.

(***) 2000 agents de la brigade anti-incivilité crée en 2016 par la ville de Paris patrouillent la capitale pour lutter contre tout forme d’incivilité : jets de cigarettes, déjections canines, dépôts illégaux d’ordures (peaux de bananes, conjoint irascible, livres neufs mis à la disposition d’un passant intéressé, etc.).

Pas de quartier dans tous les quartiers !

Une question tout de même : comment s’est passé le recrutement de ces agents ? Je me le demande, pas vous ?


Quel point commun entre Star Wars et Star Treck ? La moquette

avatar Par UbR

février 16, 2017 - 2:00 Pas de Commentaires :(

Après avoir regardé l’intégral des Star Wars suivi du film Star Treck, je constate un point commun : la moquette :
Dans la saga Star Wars, ils ont dû en couper des kilomètres pour certains costumes : par exemple pour habiller les Jedi :

20170216-135415.jpg
(source : fr.starwars.wikia.com)

et autres personnages de la dynastie des bizarroïdes :

20170216-135714.jpg
(source : starwars.wikia.com)

Et la moquette dans Star Treck, me direz-vous ? Ils l’ont carrément fumée.

Conclusion : le prix du « scénario le mieux concocté avec joint » est accordé à :

Star Treck !


La Vallée des Saints : magnifique

avatar Par UbR

février 15, 2017 - 10:59 Pas de Commentaires :(

Visite aujourd’hui du site de La Vallée des Saints à Carnoët en centre Bretagne.
63 statues monumentales magnifiques dans un décor fabuleux y ont étés parsemées entre 2008 et 2016 et ça continue. Je ne m’attendais pas à ce mont surmonté d’une motte féodale surplombant des monts et vallées à perte de vue.
Quelle bonne idée d’y planter des statues de saints bretons. Un parfum féérique. Vraiment ça vaut la peine d’y aller :

20170215-225924.jpg

20170215-231522.jpg

20170215-231605.jpg

20170215-231635.jpg

20170215-231706.jpg

20170215-231730.jpg

20170215-231802.jpg

20170215-231823.jpg

N. B. : si vous voulez leur nom, allez sur place ;)


Extraction de sable en baie de Lannion (suite et fin)

avatar Par UbR

février 6, 2017 - 12:08 Pas de Commentaires :(

À propos du litige sur le droit d’extraction de sable en baie de Lannion, Ségolène Royal, ministre de l’environnement, a déclaré ce midi 05/02/2017 dans l’émission « Dimanche en politique » sur France 3 :

- « L’extraction de sable est arrêtée et il n’y aura pas de nouvel arrêté préfectoral (…) L’arrêté préfectoral n’était valable qu’un an jusqu’en décembre 2016, et sur mon instruction le préfet n’a pas repris cet arrêté. (…) Donc pour l’instant, l’extraction est annulée et il n’y aura pas de nouvel arrêté. (…) En plus, la réglementation n’a pas été appliquée, notamment l’évaluation des dégâts environnementaux sur la baie de Lannion. Alors qu’il existe des carrières à terre mais qui coûtaient un peu plus cher à l’entreprise pour aller chercher l’équivalent des sables coquilliers. (…) Aujourd’hui la nouvelle révolution c’est la révolution de la croissance bleue et pour ça, on doit protéger notre espace maritime, le valoriser. »

Fermez le ban.

Certains auraient pu « souffler » à ces marchands de sable : « ici, c’est la Bretagne ! »

Cette extraction avait commencé en catimini début septembre dernier ce qui avait provoqué la colère de beaucoup de personnes.

Astérix et péril

En tous les cas,
À partir de là,
Les locaux
N’allaient pas lâcher le morceaux
Belle leçon,
On ne la fait pas aux bretons !
Les descendants d’Astérix
Affrontent les risques.

Restons cependant vigilants car que décidera le prochain ministre de l’environnement ?


Affaire Wildenstein (tableau II) : Inculpables ou non inculpables ou inversement !? (*)

avatar Par MARCEL

janvier 22, 2017 - 11:20 Pas de Commentaires :(

20170122-110447.jpg
Daniel, Guy et Alec Wildenstein à Paris en 1999 © Helmut Newton

— > Affaire Wildenstein (suite) (**)

Jeudi 12 janvier 2017 : le tribunal correctionnel prononce la relaxe dans l’affaire Wildenstein.
Il décide, à la surprise générale, de ne poursuivre ni l’héritier Guy Wildenstein ni son neveu, ni son ex-belle-sœur.
Il laisse libre aussi d’autres accusés : trois avocats dont l’argentier de la famille et deux gestionnaires des fameux « trusts » anglo-saxons implantés dans des paradis fiscaux.

Olivier Géron, président de la cour, a alors souligné :

– que « le droit doit bénéficier de la même façon aux puissants et aux miséreux », (ben oui, bien sûr, fallait-il le préciser ?)

– que « le tribunal a conscience que sa décision est susceptible de heurter le sens commun et d’être incompris du peuple français », (ben oui, encore une évidence)

– mais aussi que cette « claire intention » de fraude fiscale en dissimulant des biens et des revenus pour éviter l’impôt « ne suffit pas pour retenir l’existence d’une infraction, en l’absence d’éléments légaux ». (Heuuuu ?)

En clair, la justice constate la fraude mais n’a pas les moyens légaux pour condamner ces personnes…
Est-ce que cela revient à dire qu’on peut frauder en toute impunité en France pour peu qu’on connaisse les ficelles pour y arriver ?
Il semblerait que oui eu regard de cette affaire de gros sous.

Vendredi 13 janvier 2017 : le parquet national financier (PNF), créé après l’affaire Cahuzac pour combattre les fraudes en bandes organisées (***), annonce faire appel de la relaxe générale, le fisc réclamant plus de 500 millions d’euros aux héritiers Wildenstein, rien que ça.

Affaire à suivre donc, mais en toile de fond, je crains que le tableau final ne soit surréaliste, toutes ces huiles, tous ces « hauts huppés » (expression bien française qu’on a tendance malheureusement à remplacer par le sigle VIP) couchant sur le papier glacé d’un carnet d’adresses bien rempli de quoi compromettre qui voudrait les empêcher d’exercer leur art de la fraude.
N’oublions pas que dans ce monde d’escroquerie, les choses ne s’enraye que quand il y a du rififi en son sein (c’est le cas dans cette affaire, comme dans l’affaire Betancourt et quelques autres…).
Nous n’aurions pas vent de leur escobarderie (j’aime bien ce mot qui fait penser à un Pablo du même nom !) s’il n’y avait pas de l’eau dans le gaz à l’intérieur du club des roublards. Mais en général, tout retombe très vite comme un soufflet, chacun protégeant ses bijoux de famille (dans tous les sens du terme).

Vous pouvez remarquer que les médias parlent peu ou pas du tout de cette édifiante affaire Wildenstein. C’est pourquoi votre serviteur grappillait déjà les infos du moment en février 2011 et attendait avec impatience la suite du procès (**).
C’est curieux, mais je m’attendais à ce genre de dénouement (d’où le suivi scrupuleux de l’affaire)..
Que va obtenir maintenant le PNF ? Affaire à suivre encore… Hum, hum.

(*) Inculpable :
– première définition : qui peut être inculpé, accusé
– deuxième définition : qui ne peut être inculpé
(Selon le Littré de 1876, ce qui fait de cet adjectif un antonyme de lui-même ! N’est-ce pas là une découverte fabuleuse que je viens de faire. Connaissez-vous d’autres mots qui signifient une chose et son contraire ?)
Comme le mot vient du latin associant le préfixe in- signifiant « sans », (mais aussi pour certains mot « dans ») et le mot cupabilis (coupable), on aurait tendance à considérer la deuxième définition comme respectant mieux l’étymologie. Pourtant c’est la première définition qui, au fil du temps, semble prendre le dessus.

Moralité : la justice peut parfois arriver à perdre son latin (d’où la confusion volontaire dans le titre).

(**) Pour trouver « Affaire Wildenstein (tableau I) » cliquer sur la ligne suivante :

Affaire Wildenstein (tableau I) : Blingbling les casseroles

(***) L’affaire Cahuzac a permis fin 2013 la création de ce parquet indépendant pour lutter contre les fraudes de haut vol en bandes organisées (loi nº 2013-1117 du 6 décembre 2013).
Comment faisait-on avant, me direz-vous ? Mystère.
Souhaitons à ce parquet bon courage.
Va-t-on y passer la brosse à reluire ?
Ne nous faisons pas trop d’illusions. Dans tous les cas, les journaux n’en parleront pas ou peu. N’oublions pas qu’ils sont, pour la plupart, sous le joug de magnats de presse pouvant être en relation, ou dépendants, de ceux qui détiennent le pouvoir de l’argent engrangé de manière pas toujours honnête.
Joli tableau, n’est-ce pas !


Donald Trump/Donald rump

avatar Par MARCEL

janvier 21, 2017 - 6:02 Pas de Commentaires :(

Vous ne saviez peut-être pas que Donald Trump est né le 14 juin 1946, c’est-à-dire douze ans après la première apparition de Donald Duck au cinéma (9 juin 1934)
Mais vous saviez sans doute encore moins que « Donald rump » peut se traduire par « croupion de Donald » =>sympas les parents d’avoir affublé leur fils d’un tel sobriquet.
Je vois deux possibilités :
– soit ils n’ont pas réfléchi suffisamment,
– soit ils ont fait exprès.

Dans les deux cas, je pense qu’on peut dire que ce n’est pas très futé. Qu’en pensez-vous ?

DONALD RUMP

… to kick is ass ?


Pourquoi les enfants n’étaient pas obèses avant ?

avatar Par MARCEL

janvier 16, 2017 - 11:54 Pas de Commentaires :(

Vous ne saviez peut-être pas que les enfants étaient moins obèses autrefois parce qu’ils ne s’empiffraient pas de friandises.
Mais vous saviez sans doute encore moins que la raison vient du fait qu’on s’amusait à leur faire peur en mettant des dessins horribles sur les boîtes. Il ne risquaient pas de se servir eux-mêmes.

La preuve :

20170116-235232.jpg


Jeu de lendemain de fête

avatar Par UbR

janvier 1, 2017 - 2:16 Pas de Commentaires :(

20170101-141342.jpg

Jeu de lendemain de fête : l’association de mots :
Je commence : « pastèque »



Si tu as répondu « tête », tu viens de gagner un grand verre d’eau.


Mes VEUX ? Comme pour 2015 !

avatar Par UbR

décembre 31, 2016 - 6:48 Pas de Commentaires :(

20161231-184533.jpg

Bizarrement ces « veux », mis en ligne la première fois pour le nouvel an 2015, ont toujours eu du succès. La magie d’Internet fait qu’ils ont été beaucoup partagés sur les réseaux sociaux :

– soit à l’identique dans le respect des droits d’auteur,

– soit en effaçant la référence d’auteur sur certains sites pour mieux laisser croire qu’ils en ont eu l’idée (ben voyons !),

– soit aussi en modifiant plus ou moins la formulation au risque d’ajouter des fautes d’orthographes (involontaires celles-là…) :
mes-veux-copies-net

Le plus surprenant est qu’ils ont suscité des commentaires variés, même les plus improbables comme celui-ci :
« ce serait mieux sans la faute à VEUX ! » (Propos ayant pour effet des réactions de certains pour justifier le volontaire de la faute). ;)
Alors je me suis dit qu’il me fallait les renouveler cette année. Qui sait ? J’aurai peut-être d’autres surprises.